La génération de lead, WTF is it ?

La génération de lead est un terme barbare qui donnerait des boutons au moins marketeux d’entre nous. Cet anglicisme mal traduit fait référence au « lead generation ». Vous avez remarqué comme ça sonne mieux d’un coup ? Navrée, je ne vous parle pas ici d’un célèbre mouvement artistique. Je vous parle du web, de votre butin, de votre trésor.

Dans la langue de Shakespeare, le lead generation, c’est la détection de pistes, autrement dit, ces signaux qui indiquent que vous êtes intéressé par un produit ou un service. Sur le Net, cela se manifeste par ce moment où vous donnez vos coordonnées mail sur un site. Certains contenus vous y invitent fortement : cela peut être une newsletter, un livre blanc, ou encore un ebook que vous recevez gratuitement en échange de votre précieux mail.

À lire aussi : 10 chuchotements sur la pub Facebook

Génération de lead, la piste Twitter

Je vous propose un petit jeu de rôle. Mettez-vous dans la peau de l’aventurier, prenez la pose d’un célèbre archéologue et partez en quête de votre trésor, de l’Arche perdue, des mails cachés. Pour commencer, avez-vous déjà exploré Twitter ? Ouvrons l’œil et le bon :

  • Aussi simple soit-il, cela fonctionne : vous pouvez tout d’abord poster des liens vers votre formulaire Mailchimppour faire connaître votre newsletter ou livre blanc et donner ainsi envie de s’y inscrire. Vous pouvez sans problème répéter plusieurs fois votre contenu dans la journée, la timeline Twitter étant très éphémère.
  • Passez l’étape supérieure en créant une Twitter Card. L’avantage est qu’elle a plus d’impact sur votre audience. Photo ou vidéo, vous pouvez y adjoindre le contenu que vous souhaitez pour faire de votre Twitter Card, la carte au trésor.
  • Et même le sponsoriser, à l’aide de l’objectif de campagne « clic et conversion vers le site web ». Ensuite, c’est à vous à réussir votre campagne : ciblage, message, budget. À vous de jouer !

Génération de lead, Facebook force 4

Vous cherchez toujours des adresses mail et des contacts de qualité de préférence ? Une autre piste peut s’avérer lucrative, à condition bien sûr de connaître quelques rouages. Rendez-vous du côté de Facebook, à l’ombre des jeunes et des moins jeunes.

  • Si vous êtes un fervent utilisateur de Mailchimp, sachez que l’outil propose de créer des formulaires d’inscription dédiés à Facebook. Rendez-vous dans les « sign up form » où vous pourrez créer une pop-up pour Facebook. Magique.
  • Vous pouvez également customiser le bouton de votre home situé en bas à droite de votre image de couverture, celui qui permet par exemple de vous contacter. Cette fois-ci, mettez « s’inscrire » puis ajoutez un lien vers un formulaire d’inscription.
  • Mais encore faut-il que votre communauté se rende sur votre page Facebook. Pour aller plus loin, faites un post pour faire connaître le bouton. Pour cela, rendez-vous dans les outils de publication de Facebook. Dans « Evénement, Produit + », allez ensuite dans « inciter les gens à s’inscrire ». Il ne vous reste plus qu’à publier.
  • Vous voulez un peu plus d’action ? Faites donc la promotion de cette publication ! Vous connaissez le principe : appuyez sur le bouton « booster » et faites votre ciblage.
  • Et puisqu’on est dans les campagnes publicitaires, je vous conseille fortement la campagne de génération de lead, une piste verte ! Ce sont des publicités qui vous permettent de créer des formulaires.
  • Et enfin, il y a toujours les campagne de conversion vers le site web, plus chères et moins impactantes. Test and learn, comme on dit chez nous !

Génération de lead sur LinkedIn, à la poursuite du diamant vert

Et les mails sur LinkedIn ? Ce n’est pas cela qui manque ! Sachez simplement que cela vous coûtera un bras. En revanche, vous ne serez a priori pas déçu par la qualité des leads. Hé oui, comme pour tout, la qualité a un prix. Sur LinkedIn, je note principalement deux axes intéressants :

  • La publicité Sponsored Content : il s’agit d’un contenu qui apparaît dans la timeline. Vous pouvez y sponsoriser les contenus de votre page, mais aussi des formulaires. Vous l’avez compris, c’est cela qui nous intéresse ! Encore une fois, lorsque vous avez sélectionné l’objectif, à vous de customiser le formulaire et de faire le bon ciblage. Courage !
  • La publicité Sponsored InMail : cela paraît un peu intrusif et pourtant cette publicité est redoutable. Il s’agit d’envoyer de la publicité par mail LinkedIn, les fameux InMail. Les contenus envoyés par InMail sont très consultés, c’est pourquoi ces publicités sont efficaces. À nouveau, vous pouvez choisir d’y mettre un formulaire. Et ensuite, ciblage et tout le toutim ! C’est maintenant une routine ?

 

Ça y est, vous vous sentez devenir l’Indiana Jones de la génération de lead ? Armez-vous de patience, de ténacité et de créativité. Et continuez d’explorer les pistes. L’aventure ne fait que commencer. 

Sophie Comte
Sophie Comte
Conteuse numérique
Et si on communiquait autrement ? Je m'attèle à ce projet passionnant, en chuchotant sur le web de ma plume numérique. Egalement cofondatrice des Chuchoteuses, agence de création de contenu.