Digital entrepreneuse, tu deviendras

En janvier 2018, Facebook s’est engagé à accompagner 15 000 femmes dans l’acquisition de compétences numériques avant la fin de l’année. Suite à la publication du best-seller « En avant toutes » de Sheryl Sandberg (numéro deux de groupe américain), un coup de pouce féministe coulait de source. Une promesse qui s’inscrit également au cœur de la « Grande Cause du Quinquennat » : la promotion de l’égalité hommes-femmes.

Le rendez-vous est pris, le cadre est posé, aujourd’hui on devient femmes du numérique ! Oui, mais comment ? D’abord, en surmontant les biais : » un truc de matheux », » c’est compliqué » et « je ne suis pas formée pour ça ». Mais pas que, il s’agit aussi de lever les freins à l’entrepreneuriat, mieux comprendre ce qu’est le leadership aujourd’hui et booster sa confiance en soi.

Lire aussi : Les robots ne seraient-ils pas trop genrés ?

Effectivement, au fil des conférences et masterclass, on comprend qu’au-delà d’acquérir des compétences techniques ou cognitives, il s’agit d’embrasser un mode de pensée. Au travers d’exercices de réflexion, Céline Millour coach l’assistance à devenir non pas des requins, plutôt des porteuses de projets sûres d’elles et inspirantes, prêtes à embarquer d’autres dans leur aventure. L’invitée surprise, Laura Di Muzio, joueuse de rugby de haut niveau et co-fondatrice de LJA Sports, livre une belle leçon en discours oratoire, ponctué de sa devise d’être une « Putain de nanas ». On retiendra aussi le cri de guerre pour arrêter de ressasser une erreur ou un échec : « poubelle ».

Débrouillarde, tu assureras

Revenons-en à nos moutons et au numérique avec un grand N. Erwan Kezzar, cofondateur de l’école Simplon, nous conte le web et l’entrepreneuriat inclusif, sans langue de bois. Lancer une idée, innovante ou passionnante ? Pas besoin d’un capital faramineux, on commence avec les moyens du bord ! Il suffit de prendre exemple sur ces passionnés de muesli. Il ne s’arrête pas en si bon chemin et passe aux fondements du lean start-up : émettre des hypothèses, les tester, les valider ou les invalider, recommencer. Une vision cyclique qui permet d’avancer à son rythme.

Lire aussi : « Femmes du numérique, incarnons l’inclusion, l’engagement passera par le ralliement »

N’est pas codeur en une nuit qui veut, Erwan donne quelques trucs et astuces, notamment les outils en ligne qu’il préfère, de la bannière créée en deux temps trois mouvement à la plateforme pour lancer son site en un week-end. La commoditisation des métiers du web est en marche et il serait dommage de s’en priver !

Dans la peau d’une Millenial, tu te glisseras

Reine du marketing 4.0, Kelly Merran passe ses journées à booster les start-ups, un métier récent. En petites doses concentrées, elle des-emberlificote les termes techniques et démystifie certaines légendes sur la toile. Avec pédagogie, elle décrypte le webmarketing en explications logiques et faciles à comprendre que l’on appartienne à la tribu des Millenials ou pas. Le growth hacking, ou piratage de croissance, n’a plus de secrets pour nous, après tout ce n’est pas si sorcier. Il suffit de le voir comme un exercice de haute voltige : trouver une fenêtre, quand les portes sont fermées ou qu’on peine à les enfoncer. Tout comme ses interventions rythmées, ses conseils reflètent la réalité d’une entrepreneuse : « Fake it until you make it » (faites semblant jusqu’à ce que ce soit réalité). Ou encore : « vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué… ça ne marche que si tu trouves l’ours après, » confesse-t-elle devant le public, hilare. Elle ne nous apprend rien là-dessus, on l’a un peu toutes fait mais jusque là c’était motus bouche cousue. Et si digitaliser sa carrière, son business, c’était l’occasion de se libérer des non-dits ?

Également vu pendant SheMeansBusiness 

  • Du pitchage olympique, coaché par Céline Millour et Romain Fenouil.
  • La prise d’assaut des ateliers d’une heure pour créer sa première landing page, avec Le Wagon en IRL.
  • Un tuto Instagram Stories en temps réel, pour gamifier la communication social media à coup de typographie arc-en-ciel et de détournements d’affiches de cinéma.

 

Comme toute chose qui surgit en ligne et suit son chemin, vous pouvez rejoindre la caravane en route et vous-même suivre la formation gratuite SheMeansBusiness x Social Builder.

Alors, prête à vous transformer ?

Maï Trébuil
Maï Trébuil
Digital Nomade
Je manie le verbe numérique pour partager les bonnes pratiques social media, et les écueils à éviter. Éternelle curieuse, je m'inspire de mes déambulations, avec ou sans connexion, pour mieux vivre le nomadisme digital !