Un professeur disponible 24 h/24, 7 j/7

Apprendre une nouvelle langue vous intéresse, mais dépenser le moindre centime pour cela ne fait pas partie du programme ? Comme souvent, certaines applications ont pensé aux petites bourses.

Pour commencer, vous en avez forcément entendu parler, Duolingo, qui existe depuis 2012. Basée sur le principe du jeu, une petite chouette verte vous guide vers un apprentissage ludique de plus de vingt-cinq langues, incluant le Klingon et le Haut Valyrien. Cette application est faite pour une utilisation quotidienne. On se fixe des objectifs chaque jour et on reçoit en retour des notifications d’encouragement. Duolingo convient mieux à des personnes ayant quelques bases et qui font preuve d’une certaine rigueur. En effet, il n’y a aucune obligation de finir un niveau pour passer au suivant, les plus impatients risquent donc de manquer quelques éléments.

Un peu moins ludique, mais tout aussi gratuite, l’application Speekoo met à votre disposition une multitude de cartes. Chacune d’entre elles permet de comprendre la suivante, et après un certain nombre de cartes, vous serez capable de former des phrases. En bonus, des anecdotes culturelles sont à débloquer et vous permettent de vous imprégner de la langue que vous apprenez.

Vous y pensez depuis le début de cet article, votre télévision vous rappelle son existence quasiment tous les jours : Babbel. Sa promesse ? Vous permettre de parler une langue comme vous en avez toujours rêvé. En revanche, cette fois-ci tout n’est pas gratuit. Seule la période d’essai de vingt jours l’est, pour les meilleurs d’entre vous ce laps de temps suffira peut-être. Mais pour les autres, plusieurs formes d’abonnements sont disponibles, allant de 10 € par mois à 4,95 € si vous optez pour l’abonnement à l’année. Ce site vous permet de partir des bases et de construire pas à pas votre apprentissage de vocabulaire à travers des fiches claires.

Si vous souhaitez vous focaliser exclusivement sur une langue, Mosalingua propose une application par langue à 4,95 €. Plus compliqué à prendre en main, l’apprentissage est sérieux et approfondi. À raison de dix minutes par jour pendant plusieurs mois, l’application vous promet une bonne maîtrise de la langue.

Pour un apprentissage plus scolaire, vous pouvez toujours opter pour des plateformes telles que Rosetta Stone ou encore Gofluent qui, encore une fois utilisées de manière régulière, sont efficaces. Et puis, vous le savez, nous vivons en plein XXIe siècle, il est donc possible d’apprendre avec un tuteur free-lance à distance. Le tout en pyjama depuis son canapé.

Partenaire particulier

Mais pour apprendre une langue de manière efficiente, la pratique est primordiale. Et ce que l’on peut reprocher aux sites et applications cités précédemment, c’est que l’échange est peu ou pas exploité. Fort heureusement, des personnes se sont attelées à créer ce genre de sites. Prenons HelloTalk par exemple. Basé sur la messagerie instantanée et les appels téléphoniques, il vous met en relation avec une personne qui parle la langue que vous souhaitez apprendre et qui souhaite apprendre la vôtre. La recherche d’interlocuteurs se fait par rapport à la nationalité, la zone géographique ou par catégorie. Petit bémol, la version gratuite ne vous permet d’apprendre qu’une langue à la fois, il faut donc bien choisir. De nombreuses fonctionnalités pour progresser plus rapidement sont disponibles. Vous pouvez par exemple corriger directement le message de votre interlocuteur pour lui souligner une faute, ou encore faire traduire un message dans votre langue pour mieux le comprendre. Pour ce site comme pour les prochains, les réglementations sont strictes. En effet, ce chat international n’est pas une application de rencontres. Des notifications invitant à la prudence sont envoyées selon les messages tapés, lorsque par exemple est mentionnée la demande d’un numéro de téléphone.

L’échange écrit représente un certain confort, l’appel téléphonique lui au contraire peut être source d’anxiété puisqu’à l’oral, une grande partie passe par l’échange non verbal. À savoir notre gestuelle par exemple. C’est pourquoi GoSpeaky se base lui sur le vidéo chat. Plus de 110 langues sont disponibles et les interlocuteurs sont choisis en fonction des centres d’intérêt. Autre avantage de ce dernier : il est complètement gratuit.

Dernier et non des moindres, Tandem. Cette application vous soumet tout d’abord un questionnaire sur vos centres d’intérêt et objectifs d’apprentissage. Chaque profil est validé manuellement sous 7 jours. Une fois inscrit, vous pourrez converser avec n’importe qui dans le monde. En plus de cela, un accès pro existe avec des abonnements variant de 7 € à 2,95 € par mois. Sur cette application des professeurs sont également présents pour un apprentissage plus cadré.

Multilingue autodidacte

Et maintenant, à vous les solutions totalement gratuites. Sachez toutefois que dans cette catégorie, il vous faudra redoubler de patience, de volonté et de motivation. Car qui dit gratuit dit sans obligation. Ce sera donc vous et vous seul face à l’océan de possibilités qu’offre Internet.

En 2005, Jawed Karim, Chad Hurley et Steve Chan nous ont offert YouTube. Depuis, des dizaines de milliers de créations sont nées sur cette plateforme, jusqu’à des chaînes dédiées à l’apprentissage des langues. Toutes les promesses y sont, apprendre une langue en trois mois, apprendre 50 % d’une langue en cinq minutes, ou encore des vidéos d’initiation au langage des signes.

Une chaîne a particulièrement attiré notre attention, prénommée « Le monde des langues ». Cette dernière est l’illustration en vidéo d’un blog préexistant du même nom. Lorsque vous arrivez sur la home du site, on vous propose de télécharger un kit gratuit de « 25 techniques pour apprendre votre vocabulaire » sous forme de vidéos ainsi que « quatre piliers pour apprendre une langue » sous forme d’un guide écrit de 25 pages. Nous vous laissons explorer ce blog enrichissant qui répondra à beaucoup de vos questions concernant l’apprentissage d’une langue.

 

Enfin, pour être sûr de développer votre compréhension orale, le visionnage de tous vos films et séries en anglais est fortement recommandé. Il semblerait que les séries soient particulièrement efficaces, car à force d’entendre les mêmes personnes, vous vous habituez à leurs voix/accents et ainsi vous pouvez petit à petit lâcher les petites roulettes que sont les sous-titres. Une start-up avait en 2015 lancé un projet ambitieux, et qui aurait pu être fort utile à tous les apprenants. Les « smart subtitles », des sous-titres qui retranscrivent la phrase qui est prononcée dans la langue d’origine suivie d’une traduction dans votre langue. Malheureusement, le projet n’existe plus aujourd’hui. A quand le prochain ?

 

Les technologies nous facilitent l’accès au savoir, c’est indéniable. Mais n’oublions pas l’implication. Certes on vous dira peut-être que la meilleure solution reste encore de partir à l’étranger. Oui, mais si pendant ce voyage, vous ne rencontrez que des Français ou ne faites aucun effort pour pratiquer ? Et bien vous aurez fait un beau voyage, mais parlerez toujours anglais comme une vache espagnole. Nous vous le répétons : patience, volonté et motivation. Vous pouvez le faire !

Sébastien Michel
Sébastien Michel
Rédacteur protéiforme
Amateur de bon mots, féru d’absurdités en tout genre, fine fleur du sud ayant quitté le soleil pour proposer ses métaphores à la capitale.