Moi qui venais enfin de craquer sur un abonnement Neflix pour aller avec mon nouveau téléviseur, voilà que le marché du streaming à la demande se diversifie. Et même si le choix et la qualité des programmes Netflix me satisfont pleinement, toute la puissance de Disney pourrait bien se révéler séduisante. Car en termes de contenu, la maison mère de Mickey pèse lourd et continue à se développer à grand coup de rachats de droits. À croire que Picsou a prévu de raccrocher sa canne et profiter de sa retraite pour binge-watcher des séries à la pelle en se gavant des gâteaux de mamie baba. D’ailleurs, je vais peut-être prendre quelques jours en novembre pour lui tenir compagnie et tester la nouvelle plateforme Disney qui promet de belles choses à un prix défiant toute concurrence !

La magie Disney directement depuis votre canapé

Disney, ce n’est pas que pour les enfants ? Eh bien non. Pas uniquement. Même si nos chères petites têtes blondes y trouveront leurs princesses et super héros favoris, il y en aura pour tous les goûts. Pour son lancement, Disney + proposera 500 films et 7500 épisodes de séries. Parmi cette sélection, on retrouvera bien entendu les dessins animés classiques de la firme, les films d’animation Pixar, mais aussi les documentaires de la chaîne National Geographic. De nombreux programmes de la Fox viendront étoffer le catalogue avec notamment l’ensemble de la série « Les Simpsons ».

Les productions récentes seront également au rendez-vous au travers des nouveautés Disney et des blockbusters des franchises Star Wars et Marvel. La série très attendue « Star Wars The Mandalorian » fera son apparition sur la plateforme, tout comme celles de « Loki » et « Hawkeye » issue de l’univers des Avengers.

Lire aussi : Le monde merveilleux des séries

Avec un contenu pouvant satisfaire aussi bien les adultes que les enfants, Disney + ambitionne un total d’abonnés entre 60 et 90 millions sur les cinq prochaines années. Certains analystes estiment qu’il pourrait même dépasser les chiffres de Netflix à l’avenir.

En tout cas, pour y parvenir Disney met les bouchées doubles avec un coût d’abonnement nettement inférieur à celui de ses concurrents. 6,99 dollars par mois ou 70 dollars par an contre les 8,99 dollars de la formule de base de Netflix et 12,99 dollars pour le visionnage sur deux écrans. Une décision qui laisse planer une ombre menaçante au-dessus du géant du streaming causant une baisse de 4,5 % de son titre en bourse. Surtout que Disney a promis un service sans publicité à la surprise générale. Un point fort qui pourrait bien rassurer les abonnés et ne pas laisser d’avantage à Netflix.

Le game of thrones du streaming débutera en 2019

Pas besoin de dragon pour mener cette bataille, cela pourrait faire désordre dans le salon des abonnés. Néanmoins, les géants de la SVoD vont sortir les griffes pour trouver des séries télé et des contenus tous plus originaux les uns que les autres. Même si Netflix semble bien installé sur son trône tel une Cersei Lannister, il ferait bien de prendre garde aux jeunes loups qui encerclent son royaume. Car Disney n’est pas le seul à être prêt à se lancer dans la bataille. Amazon Prime Vidéo est déjà bien en place, Apple TV fait son entrée et la plateforme WarnerMedia d’AT&T qui a récemment racheté HBO compte bien tirer son épingle du jeu.

Avec pour champ de bataille notre écran de télévision, le conflit opposant les acteurs du streaming à la demande ne fait que commencer. Il compte bien s’étaler sur la durée, à grands coups de séries exclusives, de films de qualité et autres contenus originaux. Selon la directrice financière de Disney Christine McCarthy, l’entreprise ne compte pas faire de bénéfices avant cinq ans sur sa nouvelle plateforme SVoD. La guerre s’annonce donc longue et sans merci !

Lire aussi : L’Europe, le nouvel Eldorado de Netflix

Il va falloir tout de même redoubler d’efforts pour parvenir à prendre l’avantage sur Netflix. Avec un chiffre d’affaires de 15,8 milliards de dollars rien qu’en 2018, le numéro un mondial du streaming n’hésite pas à investir sans compter dans la qualité de ses programmes. Il a récemment annoncé mettre plus de 1,5 milliard de dollars sur la table en 2019 contre les 1 milliard de Disney.

Cette année, le véritable match se fera entre la force de Netflix à bien cerner les goûts de ses utilisateurs et la faculté de Disney à proposer des nouveautés pour un prix plus attractif. L’intérêt des consommateurs pour tel film ou telle série sera déterminant dans un affrontement qui s’annonce riche en divertissement !

 

En tant que véritable dévoreur de séries et de films, je vois d’un bon œil la concurrence en matière de SVoD. Baisse des prix, programmes originaux, catalogues élargis, toutes les armes sont au profit des utilisateurs. Alors, j’espère que Disney et Netflix rivaliseront d’inventivité pour nous surprendre et occuper nos soirées avec des contenus de qualité. Le Saint-Graal des géants du streaming réside dans le cœur de leurs abonnés… même si cela reste pour atteindre leur portefeuille.

Thomas Bossy
Thomas Bossy
Scribe numérique
Voilà un mot bien inusité pour se retrouver devant notre digital, qui lui bien connu, envahit nos vies modernes d’une multitude de manières. J’aime jouer sur les contrastes, fouiller, chiner et comprendre ce qui fait les particularités d’un sujet pour le mettre en avant. Je suis un scribe derrière son écran.