En bon moldu geek bien de chez nous, je suis plus qu’impatient de voir ce que nous réserve le prochain jeu mobile de Niantic version Harry Potter Go. Rien qu’à l’idée de jeter quelques bombes à bouse dans le dos de Rusard et d’aller déguster une bière au beurre au chaudron baveur, j’en ai l’eau à la bouche. Les espoirs foisonnent dans mon cerveau de trentenaire resté en enfance. Sera-t-il possible de jouer au quidditch ? D’apprendre de nouveaux sorts ? Une chose est sûre, dès la sortie de Wizards Unite, mieux vaudra être vigilant pour ne pas croiser un mangemort au coin de la rue ! Il ne faudra pas vous étonner si vous entendez des « Expelliarmus » ou des « Impedimenta » qui résonnent dans votre quartier… sûrement un duel de sorciers.

 

De Pokémon à Harry Potter : le succès de Niantic

Fondée en 2010 par John Hanke, l’entreprise Niantic est à l’origine une filiale de Google spécialisée dans les jeux vidéo qui a pris son indépendance en 2015. L’année suivante, elle lance en juillet Pokemon Go dont le succès se montre d’une rapidité sans nulle autre pareille. Il n’aura fallu au jeu mobile que 19 jours pour passer la barre symbolique des 50 millions de téléchargements. Dès lors, jeunes et moins jeunes du monde entier se sont passionnés pour attraper toutes sortes de Pokémons, sur le chemin de l’école, à la pause déjeuner ou encore en rentrant du travail. Les chiffres sont tout bonnement hallucinants, après 1,8 milliard de dollars les deux premières années, il affiche encore 800 millions de recettes en 2018. Il se permet même une hausse de 84 % de son chiffre d’affaires sur le mois de janvier 2019 par rapport à l’année précédente.

Lire aussi : Hado : le nouveau sport en réalité augmentée à la sauce Dragon Ball

Une chose est sûre, Niantic maîtrise bien son bébé et s’apprête avec Wizards Unite à accoucher d’un tout nouveau projet pour séduire les foules. Le Harry Potter Go de la désormais célèbre firme de jeu vidéo a bénéficié d’une première levée de fonds de 200 millions d’euros pour son développement, auxquels se sont ajoutés 190 millions de dollars en ce début d’année 2019. Déjà annoncé fin 2017 pour 2018, il a été repoussé sans dévoiler de date définitive, mettant à mal l’impatience grandissante de millions de fans. En attendant, ces derniers ont pu se faire les dents sur un Hogwarts Mystery qui manque malheureusement de mordant. Raison de plus pour Niantic de soigner la communication de son prochain jeu au travers de trailers livrés au compte-goutte. De quoi faire monter la pression et l’envie de transformer son smartphone en baguette du sureau pour se débarrasser de Détraqueurs venus squatter votre salon ou d’un Épouvantard dans le placard. En attendant, je vais m’entrainer avec quelques « Riddiculus » bien sentis !

Au chemin de Traverse, les rumeurs vont bon train…

Alors oui c’est sûr, chez Niantic, ce sont des malins. Le premier trailer a beau être court, il donne autant de frissons qu’un vol en hippogriffe. Certes, pas de transplanage possible même en réalité augmentée. Mais entre le vif d’or qui sous-entend la présence du quidditch et l’évocation d’une menace qui plane sur le monde des sorciers, on s’attend à de l’animation et une mystérieuse quête en guise de scénario. En décembre 2018, c’était une seconde vidéo mettant en scène des balais volants flashés par un radar moldu. Une grave violation du Code du secret magique qui risquerait de dévoiler le monde des sorciers aux yeux de tous… serait-ce déjà trop tard ?

Bande-annonce Wizards Unite

Avec la récente sortie au ciné du deuxième volet des Animaux Fantastiques et la promesse de quatre autres films, il est certain que les monstres et les bestioles de Norbert Dragonneau tiendront une place importante dans Wizards Unite. En témoigne la dernière vidéo où l’on peut voir deux jeunes moldues découvrir un adorable Niffleur victime de hoquet dans une salle d’arcade. Le coup de pub de Niantic est accompagné d’une lettre fictive adressée aux vidéastes et blogueurs, les priant de communiquer l’information à leurs communautés respectives pour protéger le secret magique.

Le Niffleur – Wizards Unite

Malgré toutes les suppositions relatées par les fans du monde entier, le fonctionnement de Wizards Unite reste encore un mystère. Le PDG de Niantic, John Hanke, nous a tout de même gratifiés de quelques précisions. Nous aurons la possibilité d’apprendre différents sorts et de nous allier avec d’autres joueurs pour unir nos forces contre de puissants ennemis. Lors de nos explorations en ville, il est fort probable de tomber sur des créatures variées, contre lesquelles il faudra peut-être engager le combat. L’immersion dans le monde magique est pour bientôt ! Alors, faites attention à ne pas marcher sur un filet du diable et tenez fermement votre baguette, car le danger peut venir de tous les côtés.

 

La société Niantic va-t-elle faire aussi fort avec Wizards Unite qu’avec Pokémon Go ? Le pari est pour le moins relevé, mais pas impossible. La richesse de l’univers créé par J. K. Rowling est si vaste qu’il a de quoi séduire un très large public. Que vous soyez un Serpentard, un Poufsouffle, un Serdaigle ou un Gryffondor, il vous faudra sûrement mettre les divergences de côté pour faire face aux épreuves qui vous attendent. Allez, encore un peu de patience, la chasse aux mages noirs et aux créatures légendaires est pour bientôt !

Thomas Bossy
Thomas Bossy
Scribe numérique
Voilà un mot bien inusité pour se retrouver devant notre digital, qui lui bien connu, envahit nos vies modernes d’une multitude de manières. J’aime jouer sur les contrastes, fouiller, chiner et comprendre ce qui fait les particularités d’un sujet pour le mettre en avant. Je suis un scribe derrière son écran.