Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de lancer cette application ?

Claire Veinière : J’adore les livres de cuisine et je cuisine moi-même beaucoup. J’ai testé beaucoup de façon de m’organiser avec toutes mes recettes, mais je ne trouvais rien d’efficace sur la durée. Je me retrouvais un peu toujours à faire les mêmes recettes, alors que j’avais plein de recettes à portée de main. Je voulais trouver un outil me permettant de faire les recettes que j’aime, en fonction de la saison, des envies, des produits dans le placard, etc. C’est en partant de ce besoin que mon mari, par ailleurs spécialiste en Intelligence Artificielle, et moi-même avons lancé RecipeTank fin 2017. Nous voulions trouver une façon de réunir toutes ses recettes dans une même application, qu’elles viennent d’Internet, d’un livre ou même qu’il s’agisse d’une recette de famille.

A quel moment l’Intelligence Artificielle intervient-elle dans l’utilisation de l’application mobile ?

Claire Veinière : C’est en discutant avec Déborah Dupont, responsable de la librairie Gourmande, que l’idée de pouvoir ajouter une recette facilement depuis une photo s’est imposée. Il suffit de prendre une photo du texte de la recette sur un livre pour qu’elle soit transcrite dans l’application. Nos algorithmes et bases de données nous permettent alors de donner de « l’intelligence » à la recette : connaître immédiatement son prix, allergènes, saisonnalité, ou encore leur index nutritionnel. De plus, il devient ensuite possible avec l’application de retrouver la recette traduite par l’IA en fonction, par exemple, de ses ingrédients ou du temps dont l’on dispose. Nous prenons en compte également les régimes alimentaires (végétarien ou vegan) ou les allergies ou encore les différents appareils de cuisine. Enfin, nous avons souhaité aller plus loin en proposant également un mode cuisine avec par exemple la possibilité d’ajuster automatiquement les portions ou de convertir les quantités en grammes ou en volumes.

Lire aussi : BeautyTech, du rififi dans le vanity

De l'IA dans la cuisine

Claire Veinière, cofondatrice de Recipe Tank.

Et cette reconnaissance visuelle via l’IA, cela fonctionne bien ? Il n’y a pas de soucis de droits d’auteurs ?

Claire Veinière : Nous sommes à 94 % de recettes qui sont reconnues dans leur intégralité. Sur certaines recettes avec des produits rares, il peut encore arriver que certains ingrédients ne soient pas reconnus, mais cela reste anecdotique. Afin d’arriver aux 100 %, nous continuons de travailler les bases de données et notre algorithme de reconnaisse. Notre objectif est de simplifier au maximum l’ajout de recette.

Quant aux droits d’auteurs, l’idée n’est pas de mettre toutes les recettes en réseaux. En ajoutant vos recettes via l’application, vous les conservez sur votre propre appareil, iPhone ou iPad. L’idée de RecipeTank est de permettre à chacun de créer son propre catalogue de recettes avec des recettes venues de livres de cuisines, de site Internet ou même des recettes qui se passent de façon orale.

Lire aussi : Solveig Yvetot : « Je yuka partout »

De nouvelles évolutions sont à prévoir ?

Claire Veinière : Nous aimerions simplifier l’intégration des recettes dites de familles en ajoutant une fonction « dictée » permettant d’intégrer la recette facilement par la voix, un peu sur le modèle des assistants vocaux. Nous allons également prendre en compte l’empreinte carbone des aliments et il sera possible de visualiser les recettes à faible impact écologique. Nous essayons de proposer un outil pratique, utile et facile d’utilisation pour tous les gens qui aiment cuisiner et qui sont sensibles aux recettes d’auteurs. Dans un contexte où les Français font de plus en plus attention à leur santé et sont plus exigeants sur le choix de leurs recettes, RecipeTank se propose d’accompagner et de faciliter le quotidien.

Aurore BISICCHIA
Aurore BISICCHIA
Conteuse numérique
Cofondatrice des Chuchoteuses, je suis une mordue de l'organisation, une adepte de la communication et un jukebox à mes heures perdues. Amoureuse des arts visuels, je milite pour que la série devienne le 11 ème art et demeure à tout instant passionnée des petits mots comme des grands.