Lancée en juin 2018, Youse propose le premier service de « caution institutionnelle » développé au sein d’un groupe assurantiel. Leur projet : se porter caution des locataires dont les profils pourraient avoir du mal à rassurer les propriétaires. Grâce à des partenariats comme celui signé avec Se.Loger.com, Youse veut montrer aux propriétaires qu’il est possible de changer leur façon de faire, en supprimant les lourdeurs administratives et en ne se basant plus que sur un seul critère : la bonne tenue des comptes bancaires. Alors, Youse va-t-elle disrupter le marché de l’immobilier ?

Bonjour Magali. Racontez-nous : comment, dans un grand groupe d'assurance tel que CNP Assurances, décide-t-on de créer une startup en faveur des locataires ? 

Magali Noé : Dès le départ, au sein de l’équipe digitale, nous nous sommes intéressés à l’immobilier, un marché très émotif, avec des vrais enjeux de société. Notre monde a évolué. Aujourd’hui, beaucoup sont freelances, en famille monoparentale ou étudiants étrangers. Ces personnes qui, pour la plupart, sont tout à fait solvables, rencontrent de vraies difficultés pour louer. En effet, les critères de sélection classiques du marché de la location ne leur correspondent pas : CDI, salaire fixe égal à trois fois le loyer et un garant physique. Notre pari chez Youse, c’est de réconcilier le propriétaire et le locataire en apportant à chacun une solution satisfaisante et de contribuer à rétablir cette relation de confiance qui fait aujourd’hui défaut. Youse propose de remplacer le garant physique par un garant institutionnel qui, adossé à CNP Assurances, offre une caution solide et rassurante. C’est même Youse qui reverse le loyer chaque mois, à date fixe, au propriétaire. Doublement rassurant !

Lire aussi : Claude Terosier, Magic Makers. À la rencontre des filles de la tech

Le logement à Paris est saturé, c’est même un problème majeur. Vous devez recevoir beaucoup de demandes ? 

Magali Noé : Cela ne s’arrange pas en effet, je dirais même que cela s’aggrave ! Certains propriétaires demandent un salaire égal à quatre fois le montant du loyer ! C’est infernal. Avec Youse, nous voulons résoudre le problème de l’accès au logement et participer au débat public. Nous avons ainsi été reçus récemment par le député Mickael Nogal et sommes allés à l’Assemblée nationale pour présenter la solution Youse comme « garant institutionnel ».

Youse, cela fonctionne un peu comme une assurance loyer impayé ?

Magali Noé : Non, c’est différent, d’une part parce que le propriétaire ne paie pas le service ; et d’autre part, avec Youse, il n’y a pas de déclaration de sinistre ni de dossier à constituer. Comme nous sommes caution, c’est sans couture et c’est ce qui fait la force de notre offre. Nous sommes caution et intermédiaire de paiement. A ce titre, nous prélevons le montant du loyer au locataire ainsi qu’une commission de 3,8 % avant de reverser ce dernier au propriétaire chaque mois, à date fixe.

Lire aussi : Samuel Metias de Comeet : « On a créé une application pour sortir de l’isolement au bureau »

Et nous allons encore plus loin. Notre ambition, c’est de faire disparaître le dossier de location. Ce que nous voulons proposer aux propriétaires, c’est de sélectionner leur locataire uniquement selon un critère : le comportement bancaire. Si quelqu’un tient bien ses comptes, alors il n’y a pas de raison qu’il n’ait pas accès au logement. Fini la discrimination en fonction du nom ou du statut, ce qui pour nous est un point crucial. D’ailleurs, nous sommes en train de développer un algorithme en ce sens. Et d’ici quelques semaines, vous n’aurez même plus besoin de fournir vos relevés de compte, il vous suffira de donner accès à ces informations par un canal de communication sécurisé.

Aujourd’hui, vous en êtes où ?

Magali Noé : La première étape consistait à convaincre les locataires de l’efficacité de la solution, c’est fait ! Maintenant, nous nous tournons vers les propriétaires. Il faut arriver à changer les mentalités, à les convaincre que la société d’aujourd’hui a évolué, qu’il faut s’adapter en optant pour de nouvelles façons de procéder. C’est pourquoi nous mettons en place des partenariats avec des acteurs du monde de l’immobilier pour accélérer notre développement en ce sens.

Votre startup vient de remporter le prix du public au concours FinTech, qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Magali Noé : Nous avons eu le prix du public au concours FinTech organisé par Finance Innovation et nous venons aussi de recevoir à l’unanimité l’Argus D’Or dans la catégorie assurance affinitaire et collaborative. Être récompensé du côté des FinTech et du côté des grands groupes est essentiel pour nous. Youse, c’est un peu le meilleur des deux mondes : l’agilité d’une startup avec la solidité d’un grand assureur.

Vos projets pour l’avenir ? 

Magali Noé : C’est le début de l’aventure, cela fait moins d’un an, mais nous voyons grand et loin. Nous aimerions par exemple changer le parcours autour de la location. Un locataire est un futur propriétaire. En soignant bien le locataire, on peut agir à long terme sur un changement de mind set, et rendre l’accès à la propriété plus facile et plus apaisée. Nous voulons aussi étoffer nos services avec des offres annexes, liées par exemple au déménagement. On se projette dans la construction d’une offre globale qui soulage tous les aspects fastidieux d’un changement de lieu de vie !

 

Propos recueillis par @Sophie Comte

Sophie Comte
Sophie Comte
Conteuse numérique
Je suis convaincue que le numérique s'adresse à tous, et je vous le raconte ici. Egalement cofondatrice et rédactrice en chef de Chut.