Les inégalités vis-à-vis du rapport au stress sont flagrantes. Certains y sont soumis presque en permanence, d’autres durant de courtes périodes liées à leur activité ou des soucis d’ordre personnel. Bien que je me catalogue plutôt dans le second cas, l’idée de pouvoir me détendre et profiter d’une pleine et entière concentration même dans les moments de stress s’avère plus que séduisante. Alors c’est décidé, je mets ce casque connecté issu des sciences et de la technologie, puis je me laisse guider par les directives de Melomind au travers d’une série de musiques et de sons. Je suis sûr de ne pas être le seul dont la curiosité est titillée par ce nouveau concept. Alors pour ne pas vous faire attendre plus longtemps, plongeons dans l’expérience Melomind.

Qu’est-ce qu’il se passe dans mon cerveau ?

Le corps humain est une véritable merveille de technologie. Eh oui ! Et le cerveau n’y fait pas exception. Il se compose d’environ 86 milliards de neurones qui sont la source même de notre capacité à raisonner et à faire preuve d’intelligence. Le réseau de cellules nerveuses qu’est le système neuronal nous permet de penser, de ressentir, de réfléchir, d’agir en fonction des diverses données issues du monde extérieur ou de notre propre corps. Interconnectés au moyen des synapses, les neurones s’échangent des informations de nature électrique en libérant les neurotransmetteurs. Un courant qu’il est possible de mesurer à l’aide d’un Électroencéphalogramme.

Lire aussi : Neurolearning, quand les neurosciences améliorent l’apprentissage

Au moyen d’électrodes, l’EEG observe en temps réel la tension électrique du cerveau selon un cycle d’ondes par seconde, ainsi que différentes fréquences en hertz définissant l’activité cérébrale.

Celles-ci sont multiples. Les ondes Gamma traduisent une activité mentale intense, les ondes Bêta un éveil actif, les ondes Thêta et Delta sont relatives au sommeil et les ondes alpha à un état de relaxation. Vous l’aurez compris, apaiser son cerveau consiste à favoriser la production de ces dernières. Or la faculté d’apprentissage du cerveau, appelée neuroplasticité, va permettre à une stimulation comme celle de Melomind de retrouver plus rapidement le chemin des fréquences d’ondes Alpha. Une utilisation régulière aura donc un effet positif et plus efficace sur le long terme.

Melomind casque connecté

Soyez gourmand en ondes Alpha, c’est bon pour la santé

Mais alors en quoi ça consiste exactement le Melomind ? Il s’agit d’un casque audio à l’intérieur duquel on retrouve un système d’électrodes pour mesurer votre activité cérébrale. Il a été conçu par myBrain Technologies et ses équipes d’ingénieurs, de neuroscientifiques et de designers, en association avec l’Institut du cerveau et de la moelle épinière de Paris. Il se complète par une application procurant un programme personnalisé de plusieurs séances de relaxation. Durant 10 à 15 minutes, Melomind va vous guider à travers un processus de neurofeedback. Une technique qui, à l’aide de divers sons, va vous pousser à modifier votre activité cérébrale en produisant des ondes Alpha en remplacement des Bêta. Comme un véritable entraînement, la répétition de ces séances joue sur la plasticité du cerveau pour favoriser cette nouvelle capacité en cas de stress.

Particulièrement utile dans le milieu professionnel où le stress fait des ravages, le casque Melomind a enregistré une baisse de 13 % de l’anxiété de ses utilisateurs. La société myBrain Technologies mesure à près de 30 % la relaxation éprouvée au quotidien. Les services proposés vont également plus loin avec :

  • un accès sécurisé pour chacun,
  • un suivi de statistiques, un coaching individuel,
  • de la formation
  • et même un kit de communication en interne.

Chef c’est l’heure de ma pause Melomind !

Ah misère ! Il est déjà 17 h et vous n’avez toujours pas fini le rapport que votre boss attend avec impatience. Les minutes s’égrènent, vous avez du mal à vous concentrer, des maux de tête vont et viennent et vous ne cessez de taper la mesure avec votre talon comme un automate en plein bug. Rien de plus naturel, vous êtes stressé. Le tout est de trouver le moyen de passer outre pour ne pas vous voir dépasser par ses effets néfastes.

Des séances régulières de Melomind offrent un véritable équilibre face à l’anxiété de tous les collaborateurs. Elles engendrent une meilleure performance des équipes sur le long terme, du fait de comportements moins pollués par le stress. Dans un contexte où le confort en entreprise prend une part prépondérante dans le choix des candidats, l’emploi de Melomind représente un atout d’attractivité pour l’entreprise. Il témoigne d’un réel intérêt de la direction pour le bien-être de ses salariés.

Lire aussi : Flexjob, la startup qui redonne du sens au travail

Entre les différentes pressions du monde du travail, les conflits, les périodes de forte activité et la fatigue accumulée, le stress s’insinue avec d’autant plus de facilité. Alors pour éviter les burn-out, les absences à répétition ou les excès de colère, une pause Melomind journalière s’avère être une solution pour le moins efficace. Aussi bien sur le plan individuel que corporatif, il influe sur le bien-être en entreprise et la qualité du travail. Une routine facile à mettre en place et peu contraignante qui pourrait faire partie intégrante des techniques de management de demain.

 

Qui l’aurait cru ? Dorénavant nous avons le pouvoir d’agir sur notre prédisposition au stress. Au travers du casque Melomind et de son programme d’entraînement cérébral basé sur le neurofeedback, la relaxation se fait beaucoup plus naturellement. Une petite révolution dans le monde professionnel, mais aussi dans notre vie de tous les jours, où les plus anxieux d’entre nous risquent de voir un indéniable changement. Allez, encore dix minutes et je prends une pause Melomind !

Thomas Bossy
Thomas Bossy
Scribe numérique
Voilà un mot bien inusité pour se retrouver devant notre digital, qui lui bien connu, envahit nos vies modernes d’une multitude de manières. J’aime jouer sur les contrastes, fouiller, chiner et comprendre ce qui fait les particularités d’un sujet pour le mettre en avant. Je suis un scribe derrière son écran.